Episode 18 avec Muriel Biasiato, la suite

Oser prendre le rôle de modèle

“Merci pour la mise en lumière d’actions de femmes lambda comme moi”.

C’est le tweet de Muriel Biasiato suite à son interview dans le dernier épisode de BAM PWR, bien que son engagement à la fois personnel et professionnel n’ai à nos yeux rien de “lambda” (ce tweet nous rappelle d’ailleurs à quel point toutes les femmes ou presque sont touchées par le syndrome d’imposture !).

S2- ARTICLES.png

Cette phrase nous ramène aux prémices de BAM PWR, à savoir son premier épisode avec Marion Séclin à propos des role models, où nous avions discuté de l’importance d’avoir des modèles accessibles, notamment des personnes de notre entourage. C’est aussi une ligne directrice de notre podcast : mettre en lumière des initiatrices du changement, qu’elles soient connues du grand public ou non. Nous en avons également parlé avec Muriel dans notre dernier épisode, qui constitue sûrement elle-même un role model non pas lambda mais accessible pour certaines jeunes filles voire certaines femmes.

Ces mêmes jeunes filles qu’il faut absolument sensibiliser aux filières scientifiques, pour leur faire connaître les différents métiers, bien sûr, mais surtout pour leur faire comprendre qu’elles peuvent prétendre aux métiers en questions. Pour cela, nous pouvons compter sur de nombreuses initiatives, comme l’événement Les filles sont au courant, mentionné par Muriel dans l’épisode, ou encore la communauté Les Intrépides qui élargit ses actions à de nombreuses familles de métiers.

S2- ARTICLES (4).png

Et pour ça, vous nous voyez venir : rien de mieux que des role models, surtout dans le domaine scientifique ! D’ailleurs, nous vous recommandons fortement le film Les Figures de l’Ombre, qui retrace la vie et surtout la carrière de Katherine Johnson, Dorothy Vaughan et Mary Jackson, trois femmes noires qui se sont battues pour trouver leur place au sein de la NASA dans les années 1960.

Nous l’avons de nombreuses fois évoqué, que ce soit dans ce nouvel épisode avec Muriel, dans le précédent avec Alexia ou même dans plusieurs de nos épisodes de la saison 1, l’éducation de nos filles et de nos fils est primordiale pour faire évoluer les mentalités. Oui, ok, on enfonce un peu des portes ouvertes, mais chez BAM PWR nous pensons sincèrement qu’il s’agit de l’un des leviers les plus puissants pour faire bouger les choses… et initier le changement.

S2- ARTICLES (2).png

Choisir une seule recommandation pour compléter nos propos ne fut pas tâche facile, mais comment passer à côté de Les filles peuvent le faire aussi/Les garçons peuvent le faire aussi, un livre pour enfants qui déconstruit les stéréotypes. Et parce que l’autrice Sophie Gourion est la mieux placée pour en parler, nous vous laissons découvrir son interview sur Lisez, qui ne peut que vous convaincre de vous procurer cet album pour vos plus jeunes.

Sororité, nom féminin : “Attitude de solidarité féminine”

En parlant de leviers du changement, comment ne pas mentionner les réseaux féminins ? Qu’il s’agisse d’Energie Femmes ou de Digital Girls, réseaux dont fait activement partie Muriel Biasiato, ou encore d’autres réseaux, la région Occitanie n’est pas dépourvue d’initiatives de femmes (et d’hommes !).

Nous avons d’ailleurs eu la chance de palper cette énergie partagée par les réseaux toulousains d’empowerment féminin lors de l’événement A comme Audacieuse, organisé par le réseau Nenettes & Co, auquel nous avons eu le plaisir d’être invitées. Le but de l’initiative ? D’un côté, pour les participantes, apprendre à oser, un mot fort, également repris par Muriel en fin d’épisode. D’autre part, l’événement a permis de rassembler une vingtaine de réseaux féminins (ainsi que quelques médias comme BAM PWR), qui ont pu échanger entre eux.

S2- ARTICLES (3).png

Dans notre épisode, Muriel dit d’ailleurs “les réseaux de femmes travaillent en collaboration, ce que l’on ne voit pas dans d’autres domaines”. C’est en effet ce que nous avons eu l’occasion de voir illustré avec l’annonce, lors de cet événement, d’une volonté de rapprochement entre tous les réseaux présents sous la forme d’une Fédération. Affaire à suivre ! En attendant, nous vous proposons de retrouver cette belle photo de famille prise lors de l’événement. Elle a été capturée par Corinne Dillensenger, qui a d’ailleurs recensé une grande partie des réseaux dans cette liste Twitter.

“Une fois que vous serez en poste, jouez le jeu de la sororité, de l’entraide, des réseaux” : c’est le conseil que donne Muriel Biasiato aux jeunes femmes à la fin de notre interview. Il nous semblait alors évident de devoir conclure cet article en rappelant l’importance de la sororité. Si vous nous suivez, nous sommes sûres que vous savez parfaitement de quoi nous parlons et que cela a la plus grande des valeurs à vos yeux également.

S2- ARTICLES(2).png

Nous allons nous contenir car nous pourrions écrire un (ou deux, ou dix) articles à propos de la sororité, avec des dizaines de recommandations à la clé ! Mais nous préférons conclure en vous proposant une dernière recommandation, un peu plus pop culture que les précédentes : la série Big Little Lies qui, en plus d’être une beauté au niveau des images, des jeux d’actrices et du scénario, est l’illustration parfaite de la force de la sororité. Si vous ne la connaissez pas encore, foncez !

Et, qui sait, peut-être aurons-nous l’occasion de parler plus en détails de sororité avec une prochaine invitée ?

Par Emma Zahn